ok

Qu'est-ce que la mondialisation ?



Explication du processus de la globalisation (qui centralise peu à peu l’argent dans les mains d’un petit groupe.
L’élite encourage le travail à bas prix en finançant les réseaux de passeurs clandestins (ou créer des zones communes comme l’europe ou zone-améro) et en délocalisant l’industrie.

A voir également : http://www.vimeo.com/8116254 !

Ps : Je partage et milite simplement dans le but d’éveiller les consciences.

source

Related Articles

39 Comments

  1. Cette vidéo pointe du doigt le non respect des travailleurs, le travail des enfants et la misère développés en omettant d'expliquer l'exploitation de ces pays du tiers- monde par ces mêmes nations développées qui entretiennent ces misères organisées en plaçant des multinationales et des dictateurs dans ces pays. Bien sûr c'est simpliste de le dire de cette façon mais c'est bien comme ça que ça se passe.

  2. Bonne vidéo qui a le'merite d expliquer convenablement le libre échange et la mondialisation. Par contre pour les solutions hum… On cumule économie de libre échange et économie physique actuellement donc… L économie physique a atteint ses limites. Reste la décroissance la baisse de consommation la dénatalité l autarcie et le protectionnisme et surtout la production de produits durables de qualité ce qui fait baisser les imports pour lutter contre la mondialisation.

  3. Ben ça alors, moi qui milite avec Solidarité & progrès, je trouve cette vidéo passionnante ! En toute objectivité bien entendu 😉 Je ne savais même pas qu'elle existait ! C'est une initiative personnelle qu'on aimerait voir se répéter plus souvent.
    Du très bon travail. Et, en effet, pour approfondir, n'hésitez pas à aller sur le site : http://www.solidariteetprogres.org/

  4. Question: dans ce cas, pourquoi et comment un système économique du libre échange, favorable seulement au consommateur, et encore, uniquement à une élite financière restreinte de la population, a-t-il pu supplanter et remplacer progressivement, sans rencontrer de résistance suffisante pour bloquer un tel processus nocif, le système d'économie physique, alors que celui-ci était favorable, lui, à l'ENSEMBLE de la population?

  5. Ce que tu expliques pas assez justement, (c'est le phénomène le plus remarquable depuis 30 ans sur le plan économique dans cette nouvelle économie mondialisée… ) : l'émergence de puissances économiques en voie de développement rapide, qui ont amorcé un réel processus de rattrapage sur le monde occidental et le Japon (cad sur ce qu'on avait appelé la Triade dans les années 80 : -Am de Nord, U.E, Japon, en somme les pays de l'OCDE et du G7).
    Les "pays émergents" représentent aujourd'hui plus de 51% de la richesse mondiale, soit plus que l'OCDE !
    Mais c'est vrai que jamais le nombre personnes en situations de grande pauvreté (moins de 2$/j) n'a été aussi bas dans l'histoire de l'humanité! 700 000 millions d'hommes sur plus de 7 milliards !!
    Et la croissance hors norme de la Chine, qui a su multiplier par 10 son PIB depuis 30 ans au point de devenir la seconde puissance économique du monde, incarne parfaitement ce phénomène! Pays sous-développé comme tu dis? je ne crois pas non, la Chine tend à devenir la seconde superpuissance du XXIe siècle, à la fois rivale et partenaire des E.U….

  6. Smith : on n'a pas intérêt à produire nous même ce que l'on peut acheter moins cher ailleurs ? Typiquement libéral ça… du grand n'importe quoi… comme ça on dépend d'autrui… on asservi … et en cas de catastrophes (alimentaires) ? De + comment peut on parlé de problèmes climatiques et être pour la mondialisation, la compétitivité ? acheter des pommes à 2000 km si on en produit chez nous ?

  7. Je crois que la mondialisation ne peux être aborde comme une réalité composé pour deux forces oppose: le capitaliste et le travailleur, l'explorateur e l'exploité, l'intéresse de la multinational et l'intéresse publique. Pour supporter cette arguments je demande regarder la China. Un pays avec une agressive politique économique surtout complexa.
    Dans mon opinion, je pense que la présence de un état contrôle pour de nombreuses forces, plus la présence du capital avec les intérêt de las multinationales et plus la présence do travailleur e du facteurs de localisation, tout celle configure une conjoncture singulier de chaque région e que permettre comprendre mieux que la logique simple décrite dessus.

  8. si la technologie évolue de + en + on a moins en moins besoin d'humains, et occasionne des pertes d'emplois, sans parler de délocalisations autorisées par les traités vers des pays à moindres coûts, et au final les actionnaires et les banques (par les crédits effectués pour compenser la perte du pouvoir d'achats) s'en mettent + en poche

  9. Le monde de libre échange n'est pas juste en tant que tu l'as décrit, mais ça accomplit sa tâche: c'est efficace. Bien sûr, ce n'est pas juste, mais c'est franchement impossible d'avoir un système mondial économique qui bénéficie tout le monde.

  10. Je suis désolé, mais non, il y a trop de petit détail incohérent dans ta vidéo :
    1-Ce qui fait la force de la France, ce n'est pas les industrie avancé (c'est plutôt en Allemagne), mais c'est le secteur tertiaire (les services) et la RD (recherche et développement).
    2-Ces histoires de délocalisations sont dépassées depuis longtemps, le problème de la France, c'est les charges. La preuve, comment tu explique qu'en France, avec une économie basée sur du travail non-délocalisable (services), il y a du chômage alors qu'en Allemagne, qui est encore très industrielle, le chômage est 2X plus faible ? C'est simple, les pays occidentaux ont des qualités que n'ont pas les pays comme la Chine n'ont pas.
    3-Tous les pays du monde empruntent, pas que les pays développés où la délocalisation a frappé, pour te dire, la Chine est plus endetté que l'Estonie.
    4-La concurrence déloyale est à 90% bidon, la plupart du temps, c'est une question de stratégie à l'échelle de l'entreprise que ça se joue.
    5-un droit de douane ne fera que plomber le pouvoir d'achat, je reprend ton exemple des voitures :
    Si t'a 12 000 euros a dépenser, si une voiture coût 9 000 euros et une autre 10 000 euros, tu achètes la voiture à 9 000, et il te reste 3 000, par contre, si la voiture à 9 000 coût maintenant 11 000, tu prendras la voiture à 10 000, tu fera grandir l'entreprise française, c'est bien, mais tu perds 1 000 pour un bien similaire.
    De plus, comme je l'ai dit, en France, c'est les services qui font marcher l'économie, et ce n'est pas adapté aux droits de douane…
    Comment faire baisser les prix français alors ? Bah, on réduit le SMIC et ont abaisse les charges patronales, c'est pas plus con, et encore, un simple changement de stratégie pourrait faire gagner l'entreprise française la plupart du temps….
    7-Produire plus n'est pas toujours une bonne solution, imaginons que tu produit 3 voitures et que tu les vends 15 000 euros chacune, tu gagnes 45 000 euros, supposons maintenant que tu produit la même voiture en 6 exemplaires sans coût supplémentaires, tu les vends genre 10 000 euros chacune, tu te dis que tu gagne 60 000 euros, mais pas forcement, car peut-être que tu n'en vendra que 4, et dans ce cas, tu ne gagnera que 40 000 euros et tu te retrouve avec 2 voitures que tu a fabriquer pour rien du tout (et encore une fois, c'est au sein de l'entreprise que ça se décide, arrêtez de vouloir décider à leur place).
    6-Le protectionnisme ne marchera pas, les investisseur ne sont pas intéressé par des pays qui bloque les commerce externe (c'est le cas au Japon par exemple).

  11. Pour les non-bilingues, donc ceux (nombreux) qui n'ont pas étudié la novlangue orwellienne (aujourd'hui hélas excessivement usitée), voici quelques synonymes : Mondialisation ou ultralibéralisme ou hypercapitalisme ou libre-échange sans entrave.

Leave a Reply

Back to top button
Close